Cette visite au Liban a permis de renouveler et renforcer les liens historiques entre la communauté protestante francophone de Beyrouth et le protestantisme français (via la FPF, le Défap, la Ceeefe). L’histoire de ces relations fortes se nourrit de projets, de réalisations et de relations particulièrement intenses : PPFL avec le Collège protestant français (CPF) ; l’Eglise protestante française de Beyrouth (EPFL : Eglise protestante Française du Liban) et le Collège qui héberge actuellement le rassemblement dominical de la communauté. L’APFB qui, via la Fondations des Cèdres, assure la pérennité du poste pastoral et le fonctionnement matériel de la communauté protestante, qui pilote aussi la construction d’un nouveau lieu de culte et qui, via l’association de l’Atelier, organise sur place des manifestations comme la Fête ou le festival de la société civile en fin d’année 2017 où il s’agit de permettre à des associations compétentes de se rencontrer pour mieux agir librement dans une vraie société civile, ou encore la réalisation d’un Colloque universitaire sur le thème de la violence en 2017.

Des rencontres spécifiques ont permis de préciser ou de donner des perspectives pour un suivi plus précis des questions et projets en cours avec le CP, la Fondation des Cèdres et l’ONG Amel.