Pour l’église wallonne à Utrecht, lannée 2017 est une année toute particulière où tant dinitiatives ont pu se concrétiser confirmant ainsi celles et ceux qui « militent » pour une « Passion de lEvangile en Français ». Nous regardons cette année avec reconnaissance à l’égard de tout ce qui a pu aboutir et, confiants, nous envisageons ce qui vient dans l’émerveillement et la joieLa reconnaissance et la joie tels sont les sentiments de lensemble de la communauté wallonne à Utrecht dont la demande dadhésion à la communauté des églises francophones dans le monde a été acceptée lors de la dernière assemblée générale tenue à Versailles fin août 2017. En octobre 2016, le pasteur B. Antérion sest entretenu avec le consistoire et a accompagné cette demande. Nous lui exprimons toute notre reconnaissance. Le lien entre Utrecht et la Ceeefe ne date pas daujourdhui. La communauté wallonne à Utrecht vit cette adhésion comme une nouvelle étape dans son « être église » francophone dans un contexte non francophone. Voici donc quelques traits de l’église wallonne à Utrecht.

Une passion de l’Evangile en Français

La fondation de l’église wallonne à Utrecht remonte à 1583 quand des réfugiés protestants venus de Tournai ont fui le sud suite au repli espagnol. Après quelques expériences, en 1656, la communauté wallonne a élu résidence dans les murs de Saint Pierre, aujourd’hui une des plus anciennes églises de la ville. Après la révocation de l’Edit de Nantes, en 1685, une partie des Huguenots exilés a trouvé refuge dans la ville et au sein de la communauté wallonne réformée. 

Aujourd’hui nombreux sont celles et ceux, Néerlandais francophones, francophones d’Europe ou d’ailleurs qui trouvent dans l’enceinte de Saint Pierre une seconde patrie ! L’accueil et l’attachement au protestantisme Français constituent l’ADN de l’église wallonne à Utrecht.

Le culte dominical, le coeur battant d’un joyeux Capharnaüm 

Il y a du passage tous les jours au temple. Guides, concerts, ateliers de musique, remises de diplômes… autant d’activités plus ou moins en relation avec la vie spirituelle de l’église et qui renvoient pourtant à la communauté ecclésiale qui se rassemble tous les dimanches. Consistoire et membres de l’église, veillent à ce que chaque visiteur du temple, entre 800 et 900 par an, reçoive l’information que la communauté ecclésiale existe. Créer du lien, l’habiter, lui donner corps, c’est là l’une des préoccupations du consistoire. La devise de l’église «  l’éternel est là » nourrit notre ambition dans cet effort d’accueil et d’ouverture, de partage et de communion. 

La célébration de Pâques constitue avec les offices de la semaine sainte (jeudi, vendredi et samedi) un temps à part dans la vie de la communauté. C’est l’unique période de l’année où tout l’espace du temple (chapelle, haut choeur, église, crypte) est utilisé. 

Conférences après le culte

Sur proposition du pasteur M. Badry, nous prolongeons le culte par des conférences qui reçoivent un très bon accueil. Parmi les sujets traités citons : Blaise Pascal et les Provinciales, Comprendre ce qui se passe en Syrie, La dépression, Georges Bernanos … Nous avons constaté que pendant ces moment des visiteurs intéressés, souvent des étudiants, viennent se joindre aux paroissiens. 

Kerkennacht 2017

Tous les deux ans, les églises du pays organisent une soirée portes ouvertes centrée sur la vie ecclésiale des communautés. Le 24 juin dernier, notre église a pris part à cet événement avec un programme qui a duré une partie de la nuit autour d’une présentation, de lectures, de musique et chants, le tout ponctué par du fromage et du vin.

Année Luther, une bonne occasion pour parler de Calvin

A l’instar des églises protestantes, notre église a décliné le thème « Année Luther » selon plusieurs vocables; cercles bibliques, conférences après le culte. L’événement phare fut la conférence du pasteur B. Antérion sur l’intérêt de la Réforme pour nous aujourd’hui. Le culte de la Réformation fin octobre fut le temps de rendre grâce et de recevoir ce regard  et cette parole : « nous sommes des êtres fragiles mais des créatures de Dieu avec un coeur, un esprit, des énergies et une intelligence; il est question de les mobiliser pour une vie de service… » Un grand merci à Bernard et à Annie. 

Consistoire

Le collège du consistoire formé de six membres assume fidèlement et courageusement les tâches d’un consistoire. Chaque mois, il se réunit pour une mise en commun au service de la communauté wallonne. Depuis quelques mois Magda van Noppen, notre diacre, a dû pour des raisons de santé se retirer. Elle goûte maintenant un repos bien mérité. Pour lui exprimer notre gratitude, le consistoire à désigné deux diacres !

Le 24 décembre dernier, le pasteur Ton Voerman, ancien membre du consistoire et doyen de la communauté a rejoint son Père céleste. Ton était un trait d’union précieux entre nos églises wallonnes et les églises protestantes en Espagne. 

Diaconie

Une attention toute particulière à la fragilité de ceux et celles qui osent pousser la porte. Seule ou en communion avec les églises wallonnes et les églises protestantes du centre ville d’Utrecht, notre communauté essaie modestement d’être traductrice de cette mobilisation au service des plus fragiles. Nous sommes heureux de rejoindre la chaîne de ces églises mobilisées par l’église protestante de Beyrouth et l’ONG AMEL en parrainant pour l’instant deux enfants syriens. 

Eglise Wallonne Utrecht
Pieterskerkhof 5. 3512 JR Utrecht

Pasteur : M. Badry
Alfred Nobellaan 112
3731DX De Bilt
00 31 6 81 90 61 72

Présidente du consistoire : Madame F. Dorleijn
Tél. : 00 31 ‭3 06 91 05 33‬