Charte de la Communauté

1. Les Eglises membres de la Commission des Eglises évangéliques d’expression française à l’extérieur (CEEEFE) en communion et en association avec les Eglises, Unions d’Eglises, Institutions, Œuvres et Mouvements membres de la Fédération protestante de France,

  • Reconnaissantes envers Dieu qui leur a révélé en Jésus-Christ son amour pour le monde entier,
  • Unis dans la foi en Jésus-Christ, le Sauveur et le Seigneur, et dans l’obéissance à celui qui est venu comme un serviteur,
  • Se sachant appelés par le Saint-Esprit, dans la fidélité à l’Ecriture Sainte à annoncer la bonne nouvelle au-delà de toute frontière, pour le salut et le renouvellement de tout homme DECIDENT de constituer une COMMUNAUTE D’EGLISES en vue d’assumer ensemble certaines responsabilité qui leur incombent pour remplir la mission que Jésus-Christ leur assigne.

2. Le Défap-Service protestante de Mission, l’Aumônerie aux Armées (service de la Fédération protestante de France) et l’Action chrétienne en Orient sont membres associés de cette communauté. La Communauté peut accueillir comme membres, ou membres associés, des Eglises et des organismes, français ou étrangers, poursuivant les mêmes buts.
3. Chaque Eglise ou Organisme garde la liberté d’assumer les responsabilités qui lui sont propres ou qu’il partage avec des Eglises ou Organismes ne participant pas à la Communauté.
4. La responsabilité de la Communauté s’étend :

  •  A toute tâche que chacune des Eglises désire voir inscrite parmi les tâches décidées en commun (qu’il s’agisse d’évangélisation, de formation, de service ou d’entraide) ;
  • A tout problème qu’une Eglise désirerait partager avec les autres membres de la Communauté ;
  • Au renforcement des liens entre les Eglises membres, notamment :
  • En suscitant une réflexion continue sur la signification de l’Evangile tel qu’il est vécu dans les Eglises pluriculturelles, et sur la mission de l’Eglise ;
  • En établissant une politique générale d’action apostolique et en assurant une solidarité dans l’engagement ;
  • En organisant l’information réciproque, l’échange de personnes, l’entraide financière, l’action commune, l’animation théologique, l’interpellation mutuelle ;
  • En aidant les Eglises membres dans leur dialogue avec les autres Confessions chrétiennes, le Judaïsme, l’Islam, ou d’autres religions.

5. Le lieu de ces partages est l’Assemblée générale de la CEEEFE et, dans l’intervalle, son Comité Directeur et son Bureau ; ce lieu peut aussi être dans les relations inter-Eglises.
6. Le fonctionnement et les organes directeurs de la Communauté sont ceux de la Commission, tels qu’ils sont définis dans les statuts de la CEEEFE et le Règlement intérieur.
Ces organes peuvent offrir divers services aux membres de la Communauté, notamment :

  • Médiation et recours en cas de nécessité,
  • Aide technique à la recherche d’un ministre (en conformité avec les art. 13 à 17 du Règlement intérieur), etc.

7. Les membres de la Communauté mettront, dans toute la mesure du possible, à disposition du Bureau de la CEEEFE, l’information nécessaire pour accomplir les tâches définies ci-dessus.

Adoptée à l’unanimité par l’AG du 4 septembre 1993 à Versailles